Publié le 22 mars 2015

On a l’habitude de la courir et pourtant le plaisir est toujours aussi intense lorsqu’on est présent sur l’Ecotrail de Paris. 80 km, trois enfants et une adulte pilotes de joëlette puis une arrivée au 1er étage de la Tour Eiffel. A cela, ajoutez la présence de notre parrain, Samuel Etienne, pour sa 1re course longue à nos côtés. Que demander de plus ?

 

écotrail_2015 (2)Nous sommes tous réunis de bon matin sur la base de loisirs de Saint-Quentin en Yvelines. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Il fait frais. Très frais, alors que l’année dernière la chaleur avait eu raison de beaucoup de coureurs. Mais bon, peu importe, la chaleur vient des cœurs oranges.

 

écotrail_2015 (3)

11h50 : L’équipe est prête. Thomas dit « tom tom » est en place dans la joëlette.  Go, go. Chaud, chaud. C’est parti. Plus que 79,9 km avant l’arrivée. La grand Trailleur Dawa Dachhiri Sherpa, présent au départ, qui voit passer le fauteuil orange, se souvient de leur rencontre en Guadeloupe. Il les encourage.  Les kilomètres défilent au rythme  des rires et des champs (comme casimir, lui aussi en orange). En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou presque, les PRA  arrivent à Buc. Déjà le moment pour Rufus de prendre son relais : –  On va où ? On te remmène chez toi Rufus. »

 

On blague bien sûr. On va en plein cœur de la Capitale. Ça repart sur les mêmes bases de bonne humeur :

 

«  Ha qu’est ce qu’on est serrées au fond de cette boite, chantent les sardines, chantent…. ».

 

écotrail_2015 (6)Quelques montées, quelques descentes, de la forêt, de la route, nous voilà à Meudon, moment qu’attendait Lucas avec impatience pour prendre son tour dans le fauteuil. Quel sourire ! C’est pour des moments comme ceux-là qu’on sait pourquoi on court.

 

« Un régiment de fromages blancs, faisait la guerre aux camemberts… ».

 

écotrail_2015 (10)La nuit tombe tout doucement. Les frontales s’allument. Un pied devant l’autre puis on recommence. C’est comme ça qu’on arrive à l’entrée du parc de Saint-Cloud pour le dernier changement de pilote. La princesse Coline s’est armée  de son plus beau rouge à lèvres pour terminer le parcours. Allez, déjà 62 km de fait. La grande dame s’est illuminée comme pour nous dire « Venez les PRA. Je vous attend ».  Le parc est traversé, les quais de Seine sont longés et nous voici déjà à ses pieds. Il nous reste plus qu’une chose à faire : monter au 1er étage. La joëlette passe sans problème. On a l’impression que monsieur Eiffel a pensé à nous en faisant les plans.

 

écotrail_2015 (14)10h46 après le départ, la ligne est franchie. Nos quatre héros du jour sont là. C’est un vrai bonheur. Quelques frayeurs sur le nouveau plancher de verre pour certains lors de la photo de groupe en guise de clap de fin et nous redescendons la tête remplie de magnifiques souvenirs comme à chaque course.

 

Clap de fin ? Nonnnnnn. Avec les PRA ce n’est jamais la fin.

écotrail_2015 (4) écotrail_2015 (5)  écotrail_2015 (7)  écotrail_2015 (9)  écotrail_2015 (11) écotrail_2015 (12) écotrail_2015 (13)  écotrail_2015 (15) écotrail_2015 (16) écotrail_2015 (8) écotrail_2015