Publié le 22 janvier 2014

1re journée à Dubaï

Après un super voyage avec un équipage fantastique (merci pour le champagne), l’A 380 de la compagnie pompier raid aventure airlines, sous les ordres du commandant de bord Coline Gauthier,  se pose sans encombre aux Emirats Arabes Unis à 6h20 heure locale. Nous sommes tous fatigués. Pas question de se reposer pour autant. Rapide transfert à l’hôtel, café express et nous voilà de nouveau dans le bus pour une visite de 4 heures dans Dubaï. Passage devant les palais, des hôtels aux dimensions interminables et  des tours toutes plus hautes les unes que les autres. Après un crochet sur Palm Island, nous voici au village marathon pour la récupération des dossards. Même si ce n’est que vendredi que sera donné le départ, nous pouvons dire que la course est lancée. De retour à l’hôtel pour la récupération un peu mouvementée des chambres certains sont allé voir la plage de plus près.

_DSC0008 _DSC0012 _DSC0014 DSC00499 DSC00519 DSC00531 DSC00589

 

Dubai, Jour J

Hier, après avoir passé une journée détente au « dolphin bay» entre baignade avec les dauphins, toboggans, bouées et farniente, ce matin, c’était le grand jour pour le 3e marathon de Coline et les PRA.

Debout 4 heures, pour un petit « déj » puis transfert en bus direction la ligne de départ. Bref, on cesse le blabla et nous passons aux choses sérieuses.

7 heures, départ lancé et nous voilà parti pour un des marathons le plus plat du monde dans une avenue de Dubai. En effet, nous empruntons la même avenue du début à la fin. Vous vous dites cela doit être monotone.

«  Monotone », ce n’est pas connaître cette folle équipe composée de Coline, Jérôme, Vincent, Olivier (JIJI), Sylvain, Mathieu, Philippe et Francis.

En effet, après avoir commencé par l’énumération des histoires de Martine, puis les blagues carambars, nous mettons l’ambiance avec notre répertoire de chansons.

Les kilomètres défilent plus vite que nous le pensions, 10, 20, 30, 40 puis la ligne se dessine devant nous.

Coline a décidé une nouvelle fois de franchir la ligne debout accompagnée de ses compagnons d’aventure.  Dubaï, ça c’est fait.

Cette après midi, nous avons décidé de nous rendre à la plage puis ce sera les « Dubaï fontaines ».

Nous vous donnons rendez-vous à demain pour le récit d’une nouvelle journée.

DSC00910 DSC00941 DSC00983 DSC01023 DSC01031 DSC01060 duboi moi 040 duboi moi 138 duboi moi 158

Abu Dhabi ou l’autobus impérial

Après la détente musculaire post-marathon sur la plage, direction le plus haut gratte-ciel du monde (que nous visiterons demain) pour le spectacle musical des Dubaï  fontaines.

Etant  à côté du Dubaï Mall, le plus grand centre commercial du monde, balade dans les allées interminables de magasins.  Nous avons pu trouver le même restaurant qu’à New York, le SHACK  SAKE et ses merveilleux hamburgers. Une fois bien rassasiés, il nous fallait retourner à l’hôtel car le sommeil frappait à la porte.

Nous ne sommes pas à Dubaï pour dormir, alors le réveil sonne tôt.  Direction Abu Dhabi, à 160 km, pour découvrir la ville où tout est en construction ou en reconstruction. Si si, ils sont même en train de construire la vielle ville.

En rentrant, certains ont profité d’un quartier libre pour se rendre au musée de Dubaï tandis que d’autres se rendaient à la piscine.

Ce soir, restaurant au programme pour clore cette journée. Nous vous donnons rendez-vous demain pour le résumer de notre dernière journée.

DSC01176 DSC01159 DSC01136 DSC01106 DSC01290

 

Du ciel à la mer

124, c’est l’étage auquel nous avons accédé ce matin sur la tour la plus haute du monde la Burj Khalifa. Nous étions à 452 mètres au-dessus du sol, soit un peu plus de la moitié de la tour. Une vue imprenable sur la ville et ses alentours. Nous nous rendons compte que nous sommes au milieu du dessert et que la ville de Dubaï n’a pas fini de grandir.

Histoire de se changer les idées, une balade au bord de l’eau du côté de Dubaï Creek, nous permet de découvrir le  quartier le plus vieux de la ville en donnant un aperçu sans gratte-ciel, centre commercial ni piste de ski. Après un passage dans les rues hindoues, direction un restaurant le long du bras de mer. Il nous faut bien prendre des forces avant de faire les fous sur la plage. Quelques « Rodriguez » plus tard, nous voilà les stars on the beach. Les gens viennent nous prendre en photo, à croire qu’ils ne voient pas souvent des acrobates surtout de notre niveau.

Ce soir, nous avons la chance d’être invité chez Nathalie et sa famille, une française qui habite Jumeirah. Barbecue et rigolades nous attendent pour clore notre séjour. Demain, derniers moments de détente…

_DSC0003 036 045 DSC01340 DSC01490

 

 

Bye, bye Dubaï

Après une dernière matinée où nous avons pu profiter de la piscine de l’hôtel pour faire une séance d’aqua-pictures, il est temps pour nous de dire au revoir à Dubaï et prendre la direction de Paris Charles de Gaulle.

Concluant la troisième des cinq étapes de notre aventure humaine et sportive aux côtés de Coline. C’est avec le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête que nous quittons les Emirats. Heureux d’avoir été au bout d’un nouveau marathon qui  finalement nous a paru moins long que le parcours nous le laissait présumer.

Il faut bien être conscient que cette aventure ne peut avoir lieu sans le soutien de nos sponsors. Nous souhaitons donc par le biais de ces quelques mots vous associer à cette aventure en vous adressant tous nos remerciements.

Nous avons également une pensée pour les PRA restés en France qui a distance nous ont suivis ainsi que nos proches qui par leurs messages de soutien nous accompagnent et nous motivent à continuer cette belle aventure en orange PRA.

Coline est la mieux placée pour vous parler de ce qu’elle vient de vivre avec les PRA : 

« Un énorme merci aux PRA (coureurs et accompagnatrices) pour cette superbe semaine riche en émotions et en partage. Nous rentrons ce soir à Paris avec une troisième médaille mais aussi des images, des rires et des souvenirs plein  la tête.

Jamais  je n’oublierai, ne serait ce qu’une seule seconde, cette aventure. Nous étions onze dingues lâchés à Dubaï, c’était totalement énorme.

Comme pour Paris et New-York, j’ai franchi la ligne d’arrivée en marchant. Cela me donne l’envie de quitter plus tôt la joëlette sur les deux dernières étapes de mon  défi et pourquoi pas le faire sans le soutien des coureurs.

Merci aux sponsors de nous avoir permis de partir.

Merci à Jérôme, d’avoir organisé la troisième étape de mon défi.

Merci aux coureurs de m’avoir accompagnée, ainsi qu’à leurs proches de les laisser partir.

Etant donné qu’il nous faudra bien un an pour nous remettre de Paris, New-York et Dubaï et être au taquet pour Moshi et Sydney nous vous donnons rendez-vous en 2015. »

 DSC00956 DSC01017 DSC01075 DSC01083

P1050255 _DSC0024ttt

Dans quelques jours, vous pourrez voir l’album photos de l’aventure Dubaï.