Publié le 26 avril 2017

Witamy w Cracovia Maraton

Notre nouvelle aventure nous mène cette fois-ci en Pologne pour le Marathon de Cracovie en compagnie de Marie.

Nous comptons sur vous et vos commentaires 🙂

Début de l’aventure jeudi.

1 er jour :

Nous décollons de l’aéroport de Beauvais ce matin, en compagnie de Marie.
2 heures de vol plus tard, nous percevons notre voiture de location et direction nos appartements (sous la pluie).
Une petite pause ce midi pour une dégustation de Pierogi et d’une petite soupe pour nous réchauffer.
Installée dans ses appartements, Marie profite de quelque instant de repos avant une balade dans le centre de Cracovie.

2ème jour:

Aprés une nuit de repos et un bon petit dejeuner, nous visitons la vieille ville fortifiée, le chateau ainsi que la cathédrale de Wawel. C’est l’occasion pour Marie de monter les 67 marches de la tour des cloches d’argent.
C’est aprés un repas dans une cantine populaire typique que nous allons chercher les derniers arrivants a l’aéroport.
Vient ensuite la récupération des dossards du marathon qui permet a chacun de se plonger dans l’ambiance de la course.
Le repas du soir clôture cette journée toujours pluvieuse…vivement demain et son beau temps!

 

3 ème jour : ENFIN !!
Après 2 jours sans discontinuer, la pluie s’est arrêtée ce matin.
Une bonne nuit réparatrice, un petit déjeuner vite engloutie, nous sommes en route pour la mine de sel de Wieliczka.
De prime abord, c’est un puits. Finalement, c’est un ensemble de tunnels de près de 250km repartis sur 9 niveaux jusqu’à 137m de profondeur qui s’étend sous la surface du sol, taillé dans le sel. Nous en visiterons qu’une infime partie (1% au total)
Une succession de galeries où nous découvrons différents espaces taillés par la main et la volonté des Hommes, témoignage de la réalité économique, le sel était considéré comme une monnaie mais également technique comme réfrigérateur naturel pour les denrées alimentaires.
La mine est exploitée depuis le XIII ème siècle.
Celle-ci est inscrite au patrimoine national de l’UNESCO depuis 1978.
Nous profitons d’une auberge toute proche pour nous restaurer.
Nous prenons ensuite la route pour un retour dans le quartier juif de Cracovie.
Au fur et à mesure de notre déambulation, nous longeons la rivière Vistule et apercevons le château de Wawel pour de nouveau sous un ciel ensoleillé profiter de la beauté du site.
Il est temps de nous restaurer par des pâtes traditionnelles de veille de marathon.
Nous passons la soirée à nos derniers préparatifs, pour cette nouvelle aventure qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

 

Jour 4 : Jour J

Nous avions invoqué toutes les divinités météorologiques, consulté gourous, chamans, sites internet soi-disant spécialisés, nous devions être épargnés… il n’en a rien été…
La pluie, amie fidèle depuis le début de notre séjour, était bien présente ce matin.
Elle nous a accompagnée une partie de la course, trop contente de profiter de la bonne ambiance autour de Marie et de son équipage.
Arrivés sur la place centrale, nous retrouvons Rafal, correspondant de Kim Johansen en Pologne, soutien de notre projet à Cracovie.
C’est au milieu des coureurs que nous nous élançons pour un beau parcours qui nous conduira le long de la Vistule et nous fera profiter de la vue du château de Wawel que nous réaliserons deux fois.
Tout le long de notre périple, Marie aura le soutien et les encouragements de nombreux spectateurs.
Les kilomètres s’enchaînent au sons des orchestres mais surtout des chants, des rires émanant de la Joelette, Marie en reine, saluant un large public conquis à sa cause par son enthousiasme, son sourire communicatifs.
4h30 plus tard, au milieu de la foule, Marie franchit la ligne d’arrivée en marchant et esquisse un pas de « moonwalk  » accroché aux bras de ses fidèles accompagnateurs.
Il nous faut nous restaurer et ensuite profiter de notre après-midi pour un repos salvateur afin de recharger les batteries.
Repos qui permet à tous d’être en pleine forme pour une nouvelle soirée et goûter les spécialités locales.