Publié le 28 janvier 2017

Jour n°1 :

C’est parti pour le pays des 1000 et une nuits….

Après 3h de vols nous voici arrivé à Marrakech, la ville aux milles couleurs.

A peine les taxis durement négociés, nous prenons la route de la Médina, le coeur historique de Marrakech afin de prendre possession de notre Riad où nous sommes généreusement accueilli par la maitresse de la maison. Au menu, thé à la menthe et cornes de gazelles, suivi d’un festin traditionnel, le tagine de boulettes.

Pas le temps de digérer, la Team se met en route pour le retrait des dossards. Une fois le sésame en poche, nous nous dirigeons vers les jardins Majorelle, l’ancienne demeure de Yves St Laurent.

Toujours plein d’énergie, nous décidons de rejoindre à pieds la place Jemaa el Fna. Malgré quelques erreurs dans la lecture du Road Book, nous finissons par atteindre notre destination. Un thé à la menthe plus tard, il est temps de rentrer nous reposer au palais.

 

Jour n°2 :

Après une bonne nuit de repos, la journée débute sous un franc soleil.
Le petit déjeuner dévoré et nous voici, Christian en tête, en route afin de participer à la course de l’Amitié que nous enchaînons avec la course réservée aux enfants de Marrakech et de ses environs chacune de 3 kms pour cette 28ème édition du marathon et semi marathon international de Marrakech.
Après avoir rivalisé d’adresse dans la circulation, la joelette accrochée au toit du taxi, nous nous présentons au départ pour ce moment de partage avec les enfants
marocains, véritables pépinières de champions rivalisant de courage et de joie.
De retour, nous déjeunons et avons l’agréable surprise de retrouver Btissame et sa maman, nos amies marocaines toujours aussi souriantes et agréables.
Aprés un temps de repos, notre journée se poursuit par une balade sur la place Jemaa El Fna où nous déambulons à travers le souk, remplie des couleurs d’étoffes,
du travail habile de grands artisans, richesse de la tradition locale.
Les talents de négociateur sont mis à rude épreuve.
La soirée se poursuit dans la détente pour se préparer au mieux au marathon de demain qui s’annonce sous un beau soleil et beaucoup de bonne humeur.

 

Jour n°3 :

Nous y sommes, après un petit déjeuner copieux, une cavalcade en taxi à travers Marrakech aux aurores, nous voilà sur la ligne de départ.
Christian et toute la troupe retrouvent l’ensemble des coureurs du marathon dans le sas de départ. Période de préparation, ou se mèle excitation et impatience jusqu’au signal libérateur.
Pour Christian et les PRA ce moment s’apparente plus à une joyeuse mise en route où se mèlent photos, blagues, rires…
Les premiers kilomètres sont avalés sous la fraîcheur matinale et résonnent déjà les premières chansons et éclats de rires collectifs.
Le parcours nous propose de magnifiques paysages qui nous poussent à les contempler et nous ne résistons au plaisir de les immortaliser.
Chemin faisant nous rencontrons un camion de pompier rutilant et son équipage qui ravirait tout collectionneur.
Comme tous les ans nous visitons nos camélidés préférés dont Madonna qui s’est volontiers prétée à une séance de photos improvisée.
Après avoir traversé la palmeraie nous abordons le retour vers le centre de Marrakech, qui après un dernier virage à gauche signe le début d’une ligne droite sans fin, avec l’Atlas en ligne de mire, sous un soleil devenu de plomb.
Durant les derniers hectomètres, acclamé par les participants et le public conquit par ce fier équipage, c’est avec une émotion non dissimulée que Christian franchit la ligne d’arrivée de son premier marathon.
La joie et le plaisir d’être ensemble rayonnent sur tous les visages.
Il est maintenant temps de regagner notre havre de paix afin de nous y restaurer et nous accorder un bain salvateur.
Suite à un temps calme réparateur nous voici déjà reparti vers le souk ou nous profitons de la douceur du début de soirée, pour profiter ensuite de ces instants de partage autour des délices gastronomiques marocains.
La nuit se prépare douce où les souvenirs et les belles images s’entremêleront de cette magnifique journée.