Publié le 30 mars 2014

ecotrail_2014 (9)Courage pourrait être le mot du jour. Car il en faut pour se lancer à l’heure  du déjeuner dans une promenade de 80 km depuis la base de loisir de Saint-Quentin en Yvelines à l’esplanade du Trocadéro, face à la Tour Eiffel. Pour les PRA, nul besoin de penser au courage. Sur la ligne de départ, Rufus et Thomas sont là. C’est pour eux que l’équipe a une fois de plus répondu présente. Puis, nous pensons à Jérémie et Elouan qui nous rejoindront sur le parcours pour piloter le fauteuil, eux aussi. C’est d’abord Rufus, conducteur chevronné de joélette qui débute cet Ecotrail 2014. En meneur de PRA qu’il est, il encourage, chante et chambre ses accompagnateurs du jour. Puis, au 23e kilomètre, Jérémie est là, c’est son tour. Plus discret, il ne nous connait pas encore. Il va apprendre. Une ou deux blagues pitounesques plus tard, ça va mieux. Les premières grosses montées font à peine ralentir la joëlette. A Meudon, c’est la moitié du parcours. Les premières douleurs apparaissent dans les jambes. Un petit coup d’œil vers le sourire d’Elouan et ça va mieux. Après tout, plus que 40 bornes. Elouan est un moteur nourri à la bonne humeur et à l’enthousiasme. On avance, on avance.

ecotrail_2014 (7)Tiens ! Il fait déjà nuit. Le temps passe si vite en compagnie des enfants. Frontales allumées ? OK ! Faisons quand même attention où on pose les pieds et aux branches qui traversent les chemins à hauteur du visage. Ça y est, on la voit. La Grande Dame illumine Paris. On pourrait presque la toucher. Mais nous ne sommes qu’au parc de Saint-Cloud, au kilomètre 68. C’est Thomas qui va terminer le parcours. Il est déjà très tard et il est très fatigué. Courageux comme nous le connaissons, il prend place dans le fauteuil. Nous profitons des passages sous les ponts parisiens pour faire raisonner les derniers chants de la journée.

Nous y voilà, il est minuit. Douze heures après avoir pris le départ, nous franchissons tous ensemble l’arrivée. Les coureurs encore présents et les membres de l’organisation applaudissent nos quatre champions du jour. La Tour Eiffel se met à scintiller comme pour dire bravo. Elle scintille de mille feux mais pas autant que les yeux des enfants. La voilà notre récompense. Nul besoin de courage. Merci. Vous êtes notre force.

ecotrail_2014 (2)ecotrail_2014 (1)  ecotrail_2014 (4) ecotrail_2014 (5) ecotrail_2014 (6)   ecotrail_2014 (3)ecotrail_2014 (8)